Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean-Luc Mélenchon, leader du parti d’extrême gauche La France Insoumise, a franchi un Rubicon ! Commentant le résultat des élections britanniques, Jean-Luc Mélenchon s’était agacé d’avoir vu le leader travailliste Jeremy Corbyn être accusé d’avoir manqué de fermeté face à l’antisémitisme présent dans son parti.

Jean-Luc Mélenchon écrit : “Il a dû subir sans secours la grossière accusation d’antisémitisme à travers le grand rabbin d’Angleterre et les divers réseaux d’influence du Likoud (parti d’extrême droite de Netanyahu en Israël). Au lieu de riposter, il a passé son temps à s’excuser et à donner des gages. Dans les deux cas, il a affiché une faiblesse qui a inquiété les secteurs populaires”.

Et Mélenchon de transposer à la situation en France et d’écrire : “génuflexion devant les ukases arrogants des communautaristes du CRIF : c’est non”.

De quoi rendre fou furieux le président du CRIF qui a réagi sur Twitter en accusant Jean-Luc Mélenchon de tomber “dans une dérive complotiste”.

Les propos inadmissibles d’un Mélenchon à la dérive, avide de visibilité médiatique, sont inspirés d’une rhétorique vichyste du complot juif”, a ajouté Francis Kalifat.

Commentaire de

 

Francis Kalifat, par l'assimilation qu'il fait entre Mélenchon et  les traitres du gouvernement de Vichy,  est particulièrement odieuse. Autour de Pétain, dès 1940,  se rassemble la presque totalité des politiciens de la IIIème République qui ont voté ses pleins pouvoirs le 10 juillet 1940, mais aussi la caste des hauts-fonctionnaires, de la justice, de la police, les patrons de la presse de l'époque, la grande industrie et et bien sûr, les banquiers...

Tout un patronage politico-économique qui ressemble étrangement  à celui qui a adoubé Emmanuel Macron en 2017

Quant aux opposants, ils sont immédiatement pourchassés, les communistes les premiers. d'origine juive ou pas. 

Francis Kalifat joue de la confusion qu'il entretient entre la religion juive, l'origine juive de citoyens et le sionisme. Il prétend à l'existence d'un "peuple juif" qui comprendrait l'ensemble des personnes d'origine juive, quelle que soit leur nationalité.

Cette interprétation revient à dire que les "juifs" forment une race.

Cette théorie est mise à mal par d'éminents intellectuels israéliens refusant la notion de "peuple juif" dont la patrie première serait l'état d'Israël. Ils sont considérés par les dirigeants de Tel Aviv comme antisémites, du fait qu'ils critiquent cet état et sa politique. 

Mais qui est effectivement « antisémite» ?

Exemple : dans la presse, un Français d'origine italienne est désigné comme tel, alors qu'un Français d'origine juive est appelé un Juif français.

Dans ce dernier cas, ce citoyen est considéré D'ABORD comme juif...

N'est-ce pas là de la discrimination raciste ?

Jérémy Corbyn, quoi qu'on pense de sa ligne politique, pour avoir exprimé ce sentiment, a été en Grande Bretagne comme en France, dénoncé comme "antisémite" par les tenant de l'ordre établi et ses chiens couchants médiatiques, Israël étant pour eux une place forte de l'impérialisme occidental qu'il faur défendre à tout prix.

A ceux-ci, posons la question : placer quotidiennement au ban le l'infamie Poutine, Maduro et  Xi Jinping et leurs gouvernements, comme le font les médias, fait-il de ceux-ci des organes anti-russes, anti-vénézuéliens ou anti-chinois ?

 

 

Tag(s) : #Idéologie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :