Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Calendrier almanach PTT 1936 Orne | eBay Calendrier 1937 | eBay

 

Mai, juin juillet 1940...La France et la République s'effondrent.

La masse des Français est atteinte d'un profond traumatisme

Est-ce le résultat seulement d'une défaite militaire, d'un pays coupé en deux par l'Occupation ennemie ?

Certes, les événements déboussolent nombre de citoyens. la France est sans dessus-dessous. Les infos se répercutent à partir de la radio et du bouche à oreille.

Dans tout le pays, des frontières de l'est jusqu'à la Loire et bien au-delà, il n'y a plus vraiment de gouvernement, ni d'administration, ni de journaux, ni de boutiques ouvertes.

Et depuis les Flandres et la Lorraine, la Champagne, la Normandie, la région parisienne s'écoule sur nos routes un torrent de femmes, le bébé dans les bras, de vieillards, d'hommes de toutes conditions, à pied, en vélo, de militaires hirsutes,  tous ont mis cap au sud pour fuir l'Allemand.

Cette foule traversée de charrettes et de chevaux, de voitures d'enfants, de voitures prises au piège, avec tout le barda du matelas à la cage à lapins jusqu'aux boites de conserve et de sucre, avec la vieille armoire où s'entasse le linge.

10 mai 1940 - Hitler envahit la Belgique - Herodote.net

Où vont-ils ?

Nombre d'entre eux ne le savent pas...Ils fuient sans savoir où aller, si ce n'est au-delà de la Loire, pensée comme infranchissable aux troupes vert-de-gris. 

19 juin, le mortier de 81 place du Théâtre

Les cadets de Saumur sauvent l'honneur

A quoi pense cette marée humaine ?

A sa maison délaissée, portes grandes ouvertes, aux vaches abandonnées, aux parents aux armées, au soir qui tombe sans qu'un gîte soit trouvé, et de quoi manger, à la fatigue de la journée. Et aux stukas à croix noire mugissant en piqué pour, en passant, les mitrailler...Du ciel, les bombes, comme les événements, leur tombent sur la tête... 

20 Juin 1940... - Elie 1939 - 1945

Combien, dans ce flot,  songe aux années passées. A la vie de tous les jours dans le monde d'avant, à 1936, au front populaire.  Et eux, roulant en bicyclette sur la route de leurs premières vacances, plein de joie de vivre, gagnées sur les patrons en ce printemps 36, après la victoire électorale du Front populaire.

La France du Front populaire | Lelivrescolaire.fr  Front populaire (France) — Wikipédia

La grève générale de 36 et ses leçons | Le Club de Mediapart L'Humanité : unes 24 mai-6 juin 1936 - Clioweb, le blog

DANS LE RETRO. En 1936, le Front populaire ouvre la voie aux ...

En 1936, la France découvre les congés payés, mais l'âge d'or des ...

C'était bien loin, comme un rayon de soleil sans lendemain. 

Histoire d'une lutte - Les congés payés

Face à leurs usines occupées,

les salaires augmentés, les 40 heures, les délégués ouvriers, le patronat haineux n'admettait pas le peuple victorieux souillant "ses plages"...

Le Front Populaire

Caricature d'époque

L'impact des congés payés et la naissance du tourisme populaire ...Il rêvait déjà de revanche... Et comment n'y voir pas là un rapport direct avec le désastre national de juin 40  ?

Loin de l'euphorie sociale décrite dans l'histoire ouvrière, apparaissent dès février 1937, les premiers nuages sur la fragile coalition du Front populaire qui a accédé au pouvoir en mai 1936.

Après l’embellie imposée par la mobilisation du peuple (12 000 grèves, dont 9 000 avec occupations d’usine) et les conquis sociaux qui en ont résulté, c'est déjà la décrue.

La pression des trusts, celle d’un patronat réorganisé, le refus du nouveau gouvernement d’effectuer de profondes réformes de structures poussent le gouvernement Blum à proclamer, le 13 février 1937, une « pause » dans les réformes. « Une sorte de paix sociale, écrit Roger Linet, responsable CGT. Elle n’était profitable qu’au patronat, pour aller encore plus loin dans sa remise en cause des avantages acquis. »

 

 

Partout, les patrons résistent sur le front des conventions collectives. Tandis que dans de nombreuses entreprises les 40 heures sont mises en cause pour « raison de productivité », des dizaines de conventions collectives sont dénoncées par les patrons du bâtiment.

Dans le bassin de la Sambre, il faudra une grève de 42 jours des 10 000 ouvriers pour imposer au Comité des Forges les dispositions du contrat collectif. Aux Aciéries de Pompey et à Lille, le conflit s’éternise – 52 jours émaillés d’interventions policières et de répression syndicale.

La fracture n'est plus seulement sociale entre le peuple travailleur et les tenants de l'ordre bourgeois : elle est politique.

Le "danger rouge" est devenu le problème numéro 1 pour le grand patronat : en première ligne, le Parti communiste, dont les militants se sont distingués à la tête du  front social en 1936, et derrière lui, l'Union soviétique, dénoncée comme le centre névralgique, le donneur d'ordre et inspirateur de la révolution mondiale. .

Quand le Front populaire effrayait la presse de droite | RetroNews ...

Dès 1937, la stratégie est claire : isoler au sein de la nation, le PCF et la fraction majoritaire de la CGT, fidèle avec Benoît Frachon, à la lutte de classe. La bourgeoisie reçoit alors l'appui d'ex-composants du Front populaire, le Parti radical mené par Edouard Daladier et le Parti socialiste, dans sa majorité, avec Léon BLum, le chef du gouvernement de mai 36 à l'automne 37, gouvernement auquel s'étaient refusés de participer les communistes, se contentant de le soutenir surle plan parlementaire.

 

Peu à peu s’élargit la déchirure entre les différentes composantes du Front populaire. Particulièrement autour de la guerre d’Espagne et des positions de Léon Blum, qui prône la non-intervention alors que le PCF encourage la formation de Brigades internationales pour soutenir l’armée républicaine.

 

Le 25 septembre 1937, Ambroise Croizat, député communiste, salue en ces termes le départ d’un convoi de médicaments à destination du front : « C’est en Espagne que se joue l’avenir du monde. Madrid est le Verdun de la liberté. Ne pas y être, c’est laisser le chemin libre aux hordes nazies, qui n’en resteront pas là».

 

Pourtant,  le 14 juillet 1937 encore, l’Humanité rappelait le serment de 1935, en ajoutant l’engagement « pour l’Espagne républicaine ». Dans un article titré sobrement « 1789-1937 », Marcel Cachin y développait le parallèle entre la situation de 1789 et le présent : « Elle est encore une fois revenue, cette journée de la grande victoire du peuple de Paris sur l’Ancien Régime. »

Et 1937, c'est aussi l'année de 

Advertising card "Exposition Internationale Paris, #1937." Signed Hervé Baille. Exposition Paris, Exposition Universelle, Affiche, Vacances, Peinture, Culture De La France, Exposition Internationale, Affiches De Voyage Rétro, Images Vintage

Les communistes y croyaient-ils encore ? Leur vision optimiste va durer malgré les changements politiques qui interviennent. Nous y reviendrons.

A lire demain la suite...

Jean LEVY

 LIRE PREMIERE PARTIE

Lien

Tag(s) : #Histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :